Tu es partie

Tu es venue...
Tu as suspendu ton sourire
au porte-manteau de bronze.
Ton regard indecis
Tu I’ as epingle, telle une fleur sur mon revers
et il s effeuille.
Ton silence sonore
des dizaines de mots.
J’ ai entendu ton pas
s’ eloigner de moi.
Mais s’ etaient les palpitations de mon coeur
qui s’ en allaient loin de moi.
Tu es partie
sans bruit, comme
tu es venue...